allant


allant

allant, ante [ alɑ̃, ɑ̃t ] n. m. et adj.
XIIe; de aller
1 N. m. pl. Allants et venants : personnes qui vont et viennent. « des allants et venants, un vacarme d'enfer » (P.-L. Courier).
2 Adj. (XVIe) Littér. Qui marche facilement ou avec plaisir, fait preuve d'activité. actif, vif. « Tu es plus allante que moi » (R. Bazin).
3(1923) Ardeur d'une personne qui va de l'avant, ose entreprendre. énergie , entrain. « soldat intelligent et averti, plein d'initiative et d'allant » (Madelin).

allant nom masculin Entrain, ardeur mis dans une entreprise ; dynamisme : Perdre son allant.allant (synonymes) nom masculin Entrain, ardeur mis dans une entreprise ; dynamisme
Synonymes :
- activité
- alacrité
- vitalité
Contraires :
allant, allante adjectif (de aller) Littéraire. Se dit de quelqu'un qui a de l'entrain ; alerte. ● allant, allante (synonymes) adjectif (de aller) Littéraire. Se dit de quelqu'un qui a de l'entrain ; alerte.
Synonymes :
- vif
Contraires :
- mou

allant, ante
n. m. et adj.
d1./d n. m. Vivacité dans l'action, entrain. Avoir de l'allant.
d2./d adj. Qui aime à se déplacer, actif. Elle est encore très allante pour son âge.

⇒ALLANT, ANTE, part. prés., adj. et subst.
I.— Part. prés. de aller.
II.— Adj. (le plus souvent au fém.)
A.— [En parlant d'une pers. ou d'un groupe, de son comportement] Qui aime le mouvement, actif :
1. Les familiers de la maison, groupés autour du comptoir, causaient entre eux.
Un petit homme brun, alerte, sautant, allant, était partout.
E. et J. DE GONCOURT, Charles Demailly, 1860, p. 47.
2. Une première préoccupation de retenir des troupes par trop allantes et de leur faire préparer avec un grand soin leurs opérations ne pouvait dès à présent échapper au haut-commandement.
F. FOCH, Mémoires, t. 1, 1929, p. 44.
P. ext. Allègre :
3. Deux boute-en-train, et de quelle qualité! Alphonse Daudet (...) Félix Baret, avocat d'une formidable éloquence, pilier de la République dans le Midi, à côté de qui les gens les plus allants et les plus gais ont l'air de sombres et tristes protestants.
L. DAUDET, Fantômes et vivants, 1914, p. 74.
4. [Dans l'Allegro du quatuor en ré] (...) c'est une certaine qualité de douleur, à peine exprimée, qui contraste avec la rapidité du « tempo », une tristesse allante, ou, si l'on veut, une allègre tristesse.
H. GHÉON, Promenades avec Mozart, 1932, p. 123.
B.— [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Allant et venant. Qui va et qui vient, qui est naturellement en mouvement :
5. ... d'immenses peupliers, à la tige toujours allante et venante, qui ont l'air de prendre dans leurs tiges tout le vent du pays ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, août 1858, p. 520.
6. ... dans ce meilleur état de ma santé, je me sens prise d'une sorte de torpeur. Ce n'est pas physique. Je marche, je me promène. (...). Je suis allante et venante, prête au mouvement, sans qu'il coûte à mon corps l'effort et l'entraînement qu'il exige d'ordinaire du malaise d'une malade.
E. et J. DE GONCOURT, Madame Gervaisais, 1869, pp. 147-148.
[Avec disjonction des 2 adj.] :
7. La foi va de soi. La foi marche toute seule. Pour croire il n'y a qu'à se laisser aller, il n'y a qu'à regarder. (...). La foi est toute naturelle, toute allante, toute simple, toute venante. Toute bonne venante. Toute belle allante.
Ch. PÉGUY, Le Porche du mystère de la 2e vertu, 1911, p. 175.
Rem. Dans cet ex. l'adj. a un sens voisin de celui du part. présent. Parallèlement à celui-ci a été fait, sporadiquement, un subst. fém. allance « action d'aller » à propos duquel RHEIMS 1969 note ,,dérivé de aller à l'aide d'un suffixe cher aux écrivains symbolistes`` : ,,Dans leur allance aux paradis Par les sereines litanies Les pas s'en sont allés ...`` (G. KAHN, Les Palais nomades, 1887 ds PLOWERT 1888).
III.— Substantif
A.— Subst. masc. sing. [En parlant de pers.] Entrain dans l'action :
8. Chantant, riant, plaisantant, elle essayait de ressusciter à elle seule les joyeux éclats qui remplissaient la maison au temps où mon père ne nous quittait pas chaque soir et où la bonne humeur régnait. Elle réclamait ma complicité et si je manquais d'allant, elle s'inquiétait : « À quoi penses-tu? Qu'est-ce que tu as? Pourquoi fais-tu cette tête-là? Naturellement, à ta mère tu ne veux rien dire ... »
S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, pp. 224-225.
Rem. Syntagmes usuels avoir de l'allant, se donner de l'allant, avoir beaucoup d'allant, être plein d'allant; avec allant.
Littér. [En parlant de choses abstr. en relation avec une pers.] :
9. Certains thèmes vifs ont cet allant et ce je ne sais quoi de piquant qui sont le propre du grand claveciniste.
L. DE LA LAURENCIE, L'École française de violon, 1922, p. 66.
B.— Subst. masc. plur. Les allants et (les) venants. Ceux qui vont et viennent, les passants :
10. 31 janvier. Chez la princesse.
Toujours ces mêmes passants, ces mêmes allants, ces mêmes venants, les mêmes poignées de main, les mêmes politesses et saluts mécaniques et la même impression d'indifférence, de sécheresse, de détachement dans tous ces salamalecs convenus, souriants et mornes.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, janv. 1869, p. 487.
Rarement, au sing. :
11. Il [Lantenac] avait réussi ce chef-d'œuvre (...) la fuite (...). Il était redevenu le redoutable allant et venant, l'errant sinistre, le capitaine des invisibles [les Vendéens] ...
V. HUGO, Quatre-vingt-treize, 1874, p. 210.
Prononc. :[], fém. [-].
Étymol. ET HIST. — 1. Ca 1190 subst. masc. plur. « passants » (Rois, p. 3 ds GDF. Compl. :As alanz et as venanz); 2. ca 1390 adj. « qui aime le mouvement » (G. FÉBUS, Maz. 3717, f° 15 d, ibid. : Quant elles [les lievres] viandent deux herbes que l'en appelle le serpol et l'autre poliol, elles sont fortes et tost allantes); 3. 1923 subst. masc. sing. « entrain » (M. BARRÈS, Une Enquête aux pays du Levant, II, p. 185 : Les musulmans du Caire ... se souvenaient de la cordialité et de l'allant des grenadiers, en même temps que du pas cadencé des tambours).
Part. présent de aller.
STAT. — Fréq. abs. litt. :2 962. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 4 111, b) 6 199; XXe s. : a) 4 587, b) 3 007.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8. — Canada 1930. — FÉR. 1768. — LAV. Diffic. 1846. — RHEIMS 1969 [s.v. allance].

allant, ante [alɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. XIIe, n. m. pl.; adj., v. 1390; p. prés. de aller.
1 Adj. Littér. Qui marche facilement ou avec plaisir, qui fait preuve d'activité. Actif, vif; allègre. || Une personne fort allante. || Il est encore très allant, malgré son âge.
1 La bonne Troche (…) est toujours la bonté même, et allante et venante.
Mme de Sévigné, 526.
1.1 Il pousse de petits cris séniles d'excitation, de satisfaction (…) je vais vous surprendre, je suis plus jeune, plus fort et allant que vous ne croyez (…)
N. Sarraute, Vous les entendez ?, p. 86.
2 N. m. pl. || Allants et venants : personnes qui vont et viennent.
2 (…) une maudite auberge, des allants et venants, un vacarme d'enfer.
P.-L. Courier, Lettres, in Littré.
2.1 (…) la distraction que donnent dans un milieu de réunion les tumultes, les dérangements occasionnés par les allants et venants (…)
E. Delacroix, Journal, 11 mars 1849.
2.2 J'arrivai à l'entrée du bois. Et exactement au premier tronc d'arbre, mes transes commencèrent (…) J'avançais : je croisais des allants et venants. Soldats, officiers (…)
Drieu La Rochelle, la Comédie de Charleroi, p. 313.
3 N. m. (1923). Ardeur de celui qui va de l'avant, ose entreprendre. Entrain. || Avoir, manifester, montrer de l'allant. || Être plein d'allant. || Avec allant.
3 Desaix n'était pas un exécutant sourd et aveugle; soldat intelligent et averti, plein d'initiative et d'allant, il savait qu'aucun ordre ne vaut contre ce que Foch appellera « la demande des circonstances ».
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. III, XX.
4 Les modernistes et les sportifs, qui, dans leur optimisme plein de confiance et d'allant, sont enclins à trouver les mœurs et les goûts de notre époque préférables à ceux de toutes les autres, disent volontiers (…)
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 109.
CONTR. Mollesse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • allant — Allant. adj. v. Il n a point de feminin. Qui va, qui vient. Les allants & venants. à tous allants & venants. cette maison est ouverte à tous allants & venants. Allant, allante. subst. Qui s intrigue fort, qui se fourre par tout. C est un allant,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • allant — allant, ante (a lan, lan t ) adj. 1°   Qui aime à aller, à courir. •   Elle voulut se promener ; elle savait que le marquis n était pas allant, J. J. ROUSS. Conf. VI. •   C était [la princesse d Harcourt] une grande et grosse créature, fort… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • allant — nm., entrain, ardeur, pleine // bonne allant forme, bonne présentation, énergie, vitalité, courage : alan (Albanais 001 PPA), êê (001a VIV) / in (Villards Thônes). E. : Allure. Fra. Il présente bien : al a d l allant alura // alan (001). Fra. Il… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • allant — I. ALLANT, ANTE. adj. Qui aime à aller, à courir. C est un homme allant. Une femme fort allante. II. ALLANT, s. m. qui n a point de féminin, et n est guère d usage qu en ces phrases: Les allans et les venans: À tous allans et venans. Cette maison …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ALLANT — ANTE. adj. Qui aime à aller, à courir. C est un homme allant. Une femme fort allante. Il est encore fort allant, malgré son âge, pour son âge …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • allant- — combining form or allanto Etymology: New Latin, from Greek, sausage, from allant , allas, probably of Italic origin; akin to Latin alium garlic more at allium 1 …   Useful english dictionary

  • ALLANT — s. m. Celui qui va. Il n est guère d usage qu au pluriel, et joint au mot Venants. Les allants et les venants. À tous allants et venants. Cette maison est ouverte aux allants et venants …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • allant(o)- — [Gr. allas, gen. allantos sausage] a combining form denoting relationship to a sausage or to the allantois …   Medical dictionary

  • allant — Part. prés. aller …   French Morphology and Phonetics

  • allant — фр. [аля/н] подвижно …   Словарь иностранных музыкальных терминов


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.